Yémen : tirs à balles réelles contre des manifestants, l’ONU condamne

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a fermement condamné vendredi l'utilisation de balles réelles par les forces de sécurité au Yémen contre des manifestants à Sana'a, la capitale du pays. Au moins 30 personnes auraient été tuées et de nombreux autres grièvement blessées.

Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

Ban Ki-moon est « profondément troublé par la poursuite de la violence et de l’instabilité au Yémen », a dit son porte-parole dans un communiqué publié vendredi. Il réitère son appel « à la retenue » et rappelle « au gouvernement du Yémen son obligation de protéger les civils ».

Le Secrétaire général exhorte également « à cesser tout acte de provocation qui pourrait mener à la violence ».

Pour le patron de l’ONU, « il n’existe aucune autre alternative que l’ouverture d’un dialogue politique sur des réformes politiques, sociales et économiques afin de répondre à la crise politique au Yémen et pour maintenir son unité nationale ».

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a décrété vendredi l’état d’urgence dans le pays et exprimé sa tristesse après la mort des dizaines de personnes, victimes des tirs de partisans du régime sur une manifestation contre le pouvoir à Sana’a.

(Mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...