Somalie : Ban Ki-moon tire la sonnette d'alarme

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a tiré la sonnette d'alarme jeudi sur la situation humanitaire et sécuritaire en Somalie appelant d'urgence la communauté internationale à assister les institutions de transition à lutter contre les groupes armés, la piraterie et les ravages sans précédent de la sécheresse qui sévit dans l'ensemble du pays.

Conseil de sécurité

Conseil de sécurité

Devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général de l’ONU a exhorté le Gouvernement fédéral de transition somalien à faire de la bonne gouvernance l’une de ses priorités, pour parvenir à la stabilité mais également à asseoir son autorité dans les zones sous son contrôle.

Ban Ki-moon qui a également pointé l’insécurité dans le pays, qui selon lui appelle à une attention urgente. Saluant les efforts des soldats de l’AMISOM qui produisent de plus en plus des résultats encourageants, il a soutenu qu’il est indispensable de renforcer le dispositif sécuritaire de la force de l’Union africaine (UA) en la dotant d’hélicoptères pour mieux lutter contre la piraterie.

Le Représentant spécial de l’UA pour la Somalie prône une meilleure surveillance aérienne et maritime pour faire barrage aux appuis extérieurs du mouvement El Shebab. Toujours au titre des stratégies de lutte contre l’insécurité, Boubacar Diarra a plaidé pour un déploiement supplémentaire de près de 20.000 hommes de l’AMISOM pour améliorer la sécurité à Mogadiscio et ses environs.

Pour le Premier ministre somalien, il faut une collaboration internationale plus accrue pour gagner le pari de la lutte contre la piraterie, qui se heurte a-t-il ajouté, à l’absence de l’état de droit et à l’endoctrinement religieux. S’agissant de la situation humanitaire, Mohamed Abdulahi Mohamed a fait savoir que près de 80.000 nouveaux déplacés sont arrivés dernièrement en zone gouvernementale, chassés soit par les combats soit par la sécheresse.

L’appel humanitaire de l’ONU pour financer les opérations humanitaires en Somalie s’élève à 539 millions de dollars. Seulement un quart de cette somme a aujourd’hui été récolté, a déploré le Secrétaire général de l’ONU devant le Conseil de sécurité.

Dans une déclaration lue par son président, le Représentant permanent de la Chine à l’ONU, le Conseil de securité s’est dit extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation humanitaire en Somalie. Les quinze qui ont également condamné les actes de piraterie et les vols à main armée au large des côtes somaliennes qui constituent une menace pour la paix et la sécurité internationales.Le Conseil de sécurité a appelé à une stratégie globale pour renforcer la sécurité, la lutte contre la piraterie ainsi que les efforts humanitaires en Somalie.

(Mise en perspective : Martial Assème)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...