Moyen-Orient/Afrique du Nord : Navi Pillay salue le combat des femmes

À l'occasion de la journée de la femme, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme a rendu un hommage au combat des femmes du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, Navi Pillay a salué leur courage et leur détermination, non sans rappeler que ce n'est pas un hasard si les femmes ont joué un rôle important dans les manifestations.

Navi Pillay

Navi Pillay

« Les femmes ont soif du respect des droits de l’homme en général et du droit à l’éducation pour les filles et les femmes en particulier », note Navi Pillay.

La Chef des droits de l’homme de l’ONU rappelle les risques pris par ces femmes «afin de lutter pour leur dignité, la justice et les droits humains».

Navi Pillay a insisté pour que «dans ces moments historiques de transition en Egypte et en Tunisie», les droits de la femme ne soient pas laissés de côté dans la mise en oeuvre des réformes. «Les droits de la femme doivent être au premier rang des priorités», avertit Navi Pillay.

«L’euphorie en Egypte et en Tunisie a été partagée par les hommes et les femmes dans le monde entier. Faisons en sorte que cette dynamique historique ne disparaisse pas avec l’euphorie. Faisons en sorte que les droits de la femme soient au fondement de cette ère nouvelle et soyons vigilants pour qu’il n’y ait pas de retour en arrière», a déclaré la Haut Commissaire.

Par ailleurs, Navi Pillay a critiqué des «disparités majeures» qui persistent dans le monde. Les femmes gagnent seulement 10% de la richesse mondiale et détiennent moins d’1% de la propriété. Elles représentent les deux tiers des 759 millions d’illettrés. Nous devons avoir pour vocation de créer les conditions d’une disponibilité de l’enseignement pour toutes, afin de garantir les droits de l’homme, a plaidé la Haut-Commissaire.

Elle a aussi rappelé qu’en la matière, les États s’étaient engagés dans divers textes fondamentaux, dont des textes contraignants comme la Déclaration universelle des droits de l’homme ou la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. La plateforme de Beijing ou les objectifs du Millénaire pour le développement constituent également des sources d’obligations.

(Extrait sonore : Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme ; mise en perspective d’Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...