MONUSCO : une police déterminée malgré les obstacles

Les défis pour accomplir le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) sont énormes et les conditions de travail son rendues difficiles par l'étendue du territoire congolais, a déclaré le Commissaire de la police onusienne dans ce pays.

Dans le cadre de la mise en œuvre du mandat lui ayant été confié par le Conseil de sécurité, l’unité de police de la MONUSCO essaie d’assurer la protection des civils et elle contribue également au renforcement des capacités de la police nationale congolaise, a indiqué le Commissaire Abdallah Wafy. Par ailleurs, ses éléments s’efforcent d’initier des actions d’envergure dans l’est du pays toujours en proie à des conflits.

« Nous essayons de soutenir le processus de restitution de l’autorité de l’état dans les Kivu», a-t-il expliqué.

Le Commissaire Wafy a souligné qu’en dépit de nombreux obstacles notamment l’enclavement de certaines régions, la force de la MONUSCO ne cesse de multiplier les efforts pour apporter une réponse aux besoins des plus vulnérables.

« Que ce soit la composante militaire ou la section civile de la MONUSCO, nous essayons d’atteindre les populations civiles pour les protéger. Lorsqu’il ya des violations graves des droits de l’homme, des massacres, des viols et des pillages, nous enquêtons pour identifier leurs auteurs et les traduire en justice », a souligné le chef de la police de la MONUSCO.

Abdallah Wafy, le Commissaire de la police de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo était récemment à New York pour participer à la sixième conférence annuelle des chefs de composante police organisée par la Division de police de l’ONU et le Département de maintien de la paix.

(Extrait sonore : Abdallah Wafy, Commissaire de la police de la MONUSCO ; propos recueillis par Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...