Libye/Egypte : l’OMS prête à assister les blessés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires poursuivent leurs efforts au niveau de la frontière entre la Libye et l'Egypte afin d'être prêts à apporter une assistance aux personnes blessées qui pourraient y arriver.

Réfugiés à la frontière libyenne

Réfugiés à la frontière libyenne

« L’OMS avec l’aide du ministère de la santé égyptien a mis en place deux hôpitaux militaires avec chacun une capacité de 250 lits et deux salles d’opération. Il ya également 30 cliniques mobiles et 36 ambulances pour aider les personnes qui en auraient besoin », a annoncé mardi Fadela Chaib, la porte-parole de l’OMS à Genève.

S’agissant de la situation à l’intérieur de la Libye, l’OMS estime que le conflit a entraîné des pénuries graves de nombreux médicaments essentiels, y compris les anesthésiants. Cela pose des problèmes, étant donné le nombre élevé de patients admis dans les hôpitaux avec des traumatismes aigus qui nécessitent une intervention chirurgicale urgente, a-t-elle indiqué.

En outre, il est à noter les effectifs réduits des personnels de la santé dans les unités de soins intensifs. Nombre de ces établissements ont été mis en place par le personnel médical expatrié qui a depuis lors quitté le pays.

Au 20 mars, 323.594 personnes avaient fui la violence en Libye. Environ 167.473 personnes ont rejoint la Tunisie, 140.876 personnes ont rejoint l’Egypte, 6.077 personnes ont rejoint le Niger et 9.168 personnes ont rejoint l’Algérie.

(Extrait sonore :Fadela Chaib, porte-parole de l’OMS ; mise en perspective :Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...