Libye : zone d’exclusion aérienne, la France prête à intervenir

En prélude à l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité sur la Libye, le ministre des affaires étrangères français a estimé jeudi que son pays ainsi que ses alliés se tenaient prêts à la mettre en œuvre, pour arrêter les violations des droits l'homme commises sur les civils par le régime de Kadhafi.

Alain Juppé

Alain Juppé

« La France est disponible avec d’autres pour mettre en œuvre la résolution du Conseil de sécurité. Nous travaillons main dans la main avec nos amis britanniques, nous sommes aussi en liaison avec des pays arabes. », a affirmé Alain Juppé au Siège des Nations Unies, à New York.

Préparé par la France, le Royaume-Uni et le Liban, le projet de résolution du Conseil de sécurité vise à imposer une zone d’exclusion aérienne en Libye et autoriserait les Etats membres de l’ONU à prendre “toutes les mesures nécessaires” pour protéger les civils des attaques des forces de Mouammar Kadhafi.

Insistant sur la nécessité pour les pays arabes de donner leur onction à cette initiative du Conseil de sécurité, Alain Juppé a salué la décision de la Ligue arabe d’apporter son soutien à l’idée de l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne en Libye.

Le ministre français qui a rappelé comme l’indique le texte de ce projet de résolution qu’est exclu, l’envoi sur le terrain « d’une force d’occupation ».

(Extrait sonore : Alain Juppé, ministre des affaires étrangères français ; mise en perspective : Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...