Libye: l’OIM commence à évacuer les premiers migrants ouest-africains

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé jeudi avoir commencé à évacuer les premiers des quelque 5.500 immigrés bloqués dans le port de Benghazi, fief de l'opposition libyenne dans l'Est du pays.

“Escortée par le Croissant-Rouge libyen, l’OIM va commencer par évacuer des petits groupes par la route jusqu’à la frontière avec l’Egypte à al-Saloum, où environ 3.000 personnes arrivent de Libye” chaque jour, poursuit-elle.

Ces escortes par la route se poursuivront jusqu’à ce que les évacuations par la mer vers le port égyptien d’Alexandrie soient possibles, a-t-elle précisé.

Selon l’organisation, quelque 5.500 immigrés ont été dénombrés à Benghazi, dont la majorité sont originaires du Bangladesh, d’Inde et du Soudan.

Les migrants d’origine africaine ont plus explicitement indiqué qu’ils avaient “peur d’être pris pour cible” alors que le régime de Mouammar Kadhafi a engagé des mercenaires africains pour combattre aux côtés de l’armée régulière.

Jean-Philippe Chauzy, Porte-parole de l’OIM, s’est rendu à la frontière avec la Libye et a recueilli les témoignages de travailleurs migrants oues-africains sur leur périple au cours des tous derniers jours en Libye.

Jean-Philippe Chauzy; Porte-parole de l’OIM ; propos recueillis par Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...