Libye: il faut laisser fuir les civils, selon le HCR

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé ce 15 mars un appel aux combattants en Libye à garantir le libre passage pour tous les civils qui fuient la violence. Avec l'intensification des combats en Libye, le HCR est de plus en plus inquiet que les gens qui ont besoin de fuir les zones de combat et trouver un refuge soient incapables de partir ou empêchés de le faire.

© UNHCR/F.Noy

© UNHCR/F.Noy

L’Agence onusienne indique que des réfugiés érythréens seraient détenus dans l’Est et l’Ouest de la Libye. Le HCR remarque que peu de femmes et enfants arrivent aux frontières avec l’Egypte et la Tunisie, et estime que ce phénomène est totalement inhabituel pour ce type de conflit.

Selon le HCR, quelque 2.250 personnes, dont 1.000 Libyens, sont arrivées le 14 mars à la frontière égyptienne où étaient enregistrées déjà 3.500 personnes. En Tunisie, environ 16.000 personnes ayant fui les combats en Libye attendent d’être renvoyées dans leur pays d’origine. Le HCR enregistre 3.000 nouveaux arrivants par jour depuis la semaine dernière. Quelque 285.000 personnes ont fui la Libye depuis le début des violences à la mi-février, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...