Liban : former rapidement un gouvernement, selon l’ONU

Le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban, Michael Williams, a appelé ce 29 mars à la formation rapide d'un nouveau gouvernement au Liban. Il a rappelé que c'était essentiel pour la sécurité, la stabilité et le développement du pays.

Le gouvernement libanais de coalition dirigé par Saad Hariri s’est effondré en janvier, après la démission de onze ministres proche du Hezbollah. Ils étaient opposés à la poursuite de la coopération avec le Tribunal spécial de l’ONU pour le Liban chargé d’enquêter sur l’assassinat, en 2005, du Premier ministre en fonction, Rafic Hariri, et de 22 autres personnes.

« J’ai dit au Conseil de sécurité ce matin que nous attendons la formation rapide d’un gouvernement pour répondre aux priorités du peuple libanais, à la fois en termes de stabilité politique et de sécurité, mais aussi en terme de besoins sociaux et économiques », a déclaré Michael Williams après une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Liban.

Devant la presse, il a indiqué avoir été clair avec le nouveau Premier ministre Najib Miqati et d’autres responsables politiques libanais sur les attentes de l’ONU une fois le gouvernement formé. Il s’agit de respecter la résolution 1701 du Conseil de sécurité qui a mis un terme à la guerre entre Israël et le Hezbollah. Le diplomate onusien a regretté notamment les violations quasi quotidiennes de l’espace aérien libanais par Israël et le maintien de sa présence dans la partie nord du village libanais de Ghajar.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...