Des femmes qui luttent pour une meilleure éducation et un travail décent

Les travaux de la 55ème session de la commission de la condition de la femme aux Nations Unies s'achèvent ce vendredi.

Les séances de travail et discussions ont porté sur de nombreuses thématiques notamment l’accès et la participation des femmes et des filles à l’éducation, la formation, la science et la technologie, y compris à la promotion d’un accès égal des femmes au plein-emploi et au travail décent. Les débats ont également porté sur les meilleurs moyens d’attirer les filles et les femmes dans les filières scientifique et technologique et d’aborder des questions aussi diverses que l’emploi des femmes et l’éducation sexuelle.

Pendant deux semaines, des centaines de femmes déléguées des gouvernements, d’ONG et de la société civile en général ont discuté des voies et moyens pour faire bénéficier à leurs congénères d’une meilleure éducation, condition de leur épanouissement et de leur émancipation.

Garba Maimouna, Coordonatrice des ONGs et associations féminines du Niger fut l’une des participantes les plus actives aux débats. La Radio des Nations Unies l’a rencontrée.

Interview : Garba Maimouna, Coordonatrice des ONGs et associations féminines du Niger ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...