Côte d’Ivoire : l’ouest, théâtre de violents combats

L'ex-rébellion des Forces armées des Forces nouvelles (FAFN) a annoncé dimanche avoir pris le contrôle de Toulepleu, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire ; une ville précédemment aux mains des forces loyales au président sortant Laurent Gbagbo.

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Selon un habitant de la ville de Toulepleu joint par ONUCI-FM, la radio des Nations Unies en Côte d’Ivoire, de violents heurts ont entrainé la fuite des populations, qui pour la plupart ont traversé la frontière du Liberia.
« Presque tous les fonctionnaires ont quitté la ville et leurs maisons ont été pillées, avant même l’arrivée des Forces nouvelles », a-t-il expliqué.

La semaine dernière, des affrontements avaient éclaté dans l’ouest du pays ; à la suite de ces combats les insurgés s’étaient emparés des villes de Zouan-Hounien et Bin-Houin, non loin de la frontière libérienne.

Près de 400 personnes ont été tuées depuis le second tour de la présidentielle ivoirienne du 28 novembre, selon les Nations Unies. Pour sa part, le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a recensé plus de 200.000 personnes ont fui les combats qui ont débuté la semaine dernière, et plus de 70.000 ont franchi la frontière avec la Liberia.

(Extrait sonore d’un habitant de Toulepleu, avec une mise en perspective de Martial Assème)

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...