CICR : l'appel au respect du personnel médical en Libye

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a appelé les Libyens à respecter le personnel médical après des tirs, qui ont fait deux blessés, sur deux ambulances, dont une a été détruite, jeudi dans la région de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli.

Benghazi Medical Centre-Des volontaires du Croissant-Rouge suivent une séance d'information sur les soins aux personnes blessées par arme. ©Getty Images/ICRC/De Moustier, Gratiane
Benghazi Medical Centre-Des volontaires du Croissant-Rouge suivent une séance d'information sur les soins aux personnes blessées par arme. ©Getty Images/ICRC/De Moustier, Gratiane
« Deux volontaires du Croissant-Rouge libyen ont été blessés et une des ambulances a complètement brûlé », a indiqué Hicham Hassan, porte-parole du CICR à Benghazi, en Libye.

La situation humanitaire semble se stabiliser grâce à un meilleur accès aux soins de santé, à la nourriture et à l’eau potable dans la région Est de Benghazi. Toutefois, une détérioration continue de la situation pourrait fragiliser la poursuite du traitement des maladies chroniques telles que le cancer ou le Vih/sida, a averti Hicham Hassan.

Actuellement, 12 membres du personnel du CICR sont à Benghazi, dont une équipe médicale qui effectue des visites en dehors de la ville en coopération avec le Croissant-Rouge libyen.

Le Comité international de la Croix-Rouge a lancé vendredi un appel pour un montant de 24 millions de francs suisses (18,4 millions d’euros) afin d’aider plus de 200.000 personnes affectées par la crise en Libye.

(Extrait sonore : Hicham Hassan, porte-parole du CICR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...