Arabie saoudite : respecter le droit de réunion

La Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a exhorté ce 11 mars, l'Arabie Saoudite à respecter le droit à la liberté de réunion pacifique, alors qu'a été lancé un appel sur Facebook à une "Journée de colère" dans ce royaume.

Femme saoudienneNavi Pillay se dit préoccupée par ce qui peut arriver en Arabie saoudite où la situation est très tendue. Elle a appelé les autorités et les manifestants à faire preuve de retenue et à respecter le droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’expression.

Les forces de sécurité saoudiennes se sont déployées en masse ce 11 mars à Ryad et dans d’autres villes saoudiennes où aucune manifestation n’a été signalée. Les Etats-Unis, principal allié de l’Arabie Saoudite, avaient de nouveau appelé le 10 mars au respect de la liberté d’expression dans le royaume, après un incident qui a fait trois blessés dans l’est du pays où se concentre la minorité chiite.

Des militants avaient lancé sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter des appels à une manifestation dans un quartier de la capitale saoudienne, après la prière du vendredi, ainsi que dans d’autres villes comme Jeddah dans l’ouest et Damman dans l’est. Ces militants non identifiés réclament la mise en place d’institutions élues pour remplacer la Choura qui est le conseil consultatif dont les membres sont nommés par le Roi, et le gouvernement, lui aussi laissé à la discrétion du souverain.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...