Afrique de l’Est : plus de 8 millions de personnes affamées

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué ce 30 mars, que le nombre de personnes ayant besoin d'aide alimentaire d'urgence en Afrique de l'Est a augmenté de 2 millions à près de 8,4 millions alors que la sécheresse continue de ravager cette région.

Sombres perspectives en Afrique de l'Est

Sombres perspectives en Afrique de l'Est

Les pluies extrêmement faibles d’octobre à décembre ont conduit à une mauvaise récolte et à une diminution de la disponibilité en eau. Conséquences : la détérioration des conditions de pâturage et des pertes de bétail à Djibouti, en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda. Selon l’OCHA, cette situation est exacerbée par les conflits, les prix élevés des denrées alimentaires et les maladies humaines et animales. L’écrasante majorité des personnes nouvellement touchées, 1,2 million de personnes, sont des Kenyans, selon les nouvelles évaluations des agences des Nations Unies.

Des foyers de maladies animales liées à la sécheresse ont été enregistrés, avec plus de 5.000 animaux décédés à Marsabit, au Kenya, en janvier, un nombre qui ne cesse d’augmenter. Plus de 10.000 éleveurs somaliens ont traversé la frontière vers le Kenya, tandis que quelque 30.000 animaux et 10.000 pasteurs en provenance du Kenya ont migré vers l’Ouganda, a précisé l’OCHA.
Lors d’une visite en Somalie et au Kenya le mois dernier, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Valerie Amos, a averti que le monde devait continuer à prêter attention à ce qui se passe en Afrique orientale.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...