Abidjan : un exode urbain sans précédent

Les affrontements à l'arme lourde qui font rage à Abidjan, la capitale économique de Côte d'Ivoire et plus particulièrement dans le quartier populaire d'Abobo, depuis le déclenchement de la crise postélectorale ont provoqué un exode sans précédent.

Dans la zone PK 18 où les Forces de défense et de sécurité loyales au Président sortant Laurent Gbagbo sont aux prises avec un commando inconnu, des milliers d’habitants apeurés continuent de fuir leur maison. Environ 150 parmi eux ont trouvé refuge à la Paroisse Sainte Marie depuis plus d’une semaine, a indiqué son Vicaire l’Abbé Christian Allouko.

Soulignant la vulnérabilité de ces personnes, le Vicaire de la Paroisse Sainte Marie de PK 18 a noté l’ampleur des besoins de ces derniers qui ont besoin d’une assistance de toute urgence.

« Il ya des enfants qui ont reçu des balles ainsi que des éclats d’obus dans les oreilles et dans les pieds. De plus, ces personnes ont désespérément besoin de nourriture », a-t-il expliqué.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a estimé que ce sont au total près de 20.000 personnes qui ont fui leur maison pour échapper aux combats, dans toute la ville d’Abidjan. Elles sont refugiées chez leurs parents ou amis et l’accès aux sites d’affrontements sont difficilement accessibles, précise l’OIM.

(Extrait sonore : L’Abbé Christian Allouko,Vicaire de la Paroisse Sainte Marie d’Abobo PK 18 ; propos recueillis par Marthe Kakou d’ONUCI-FM)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...