Violences sexuelles en RDC : de lourdes peines pour des militaires

Neuf des onze éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) poursuivis pour viols d'une cinquantaine de femmes à Fizi,dans le Sud-Kivu, ont été condamnés lundi par un tribunal militaire à de lourdes peines de prison.

Ces peines vont de 10 à 20 ans de servitude pénale principale: 20 années requises contre quatre accusés dont le colonel Kibibi, avec renvoi de l’armée, 15 contre deux autres prévenus, et 10 ans de servitude pénale contre les trois derniers.

Un accusé a été acquitté, tandis que pour le onzième prévenu, un mineur, la Cour militaire s’est déclaré incompétente, demandant au ministère public de transférer son dossier au tribunal pour enfants.
Ce procès au 1er degré, très attendu par la communauté nationale et internationale, avait commencé le 10 février 2011 à Baraka, à 200 kilomètres au sud d’Uvira.

La Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) a également contribué à l’organisation de ce procès, notamment en acheminant, à l’aide de sa flotte aérienne les 11 prévenus de leur lieu de détention (Uvira) à Baraka. Soixante personnes qui devaient participer à ce procès ont également rejoint Baraka grâce à la mission onusienne.

(Mise en perspective : Astrid Mujinga de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...