UNICEF : les enfants exposés à la menace du froid au Pakistan

Les dizaines de milliers d'enfants qui ont survécu aux terribles inondations de l'été dernier au Pakistan sont aujourd'hui menacés par le froid et l'hypothermie, alors que le pays connaît des températures hivernales particulièrement sévères dans la province montagneuse de Khyber Pakhtunkhwa, au nord-ouest du pays, où le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)) achemine désormais par hélicoptère une aide essentielle à des milliers de déplacés.

Enfants au Pakistan

Enfants au Pakistan

Les inondations, qui ont frappé le pays il y a plus de six mois maintenant, ont fait 20 millions de sinistrés, endommagé ou détruit plus de 2 millions d’habitations et dévasté plus de 2 millions d’hectares de cultures. Des dizaines de milliers de déplacés internes n’ont toujours pas d’endroit convenable où habiter et se protéger de l’hiver.

Pour tenter de faire face à cette situation, l’UNICEF a commencé à envoyer par hélicoptère du matériel de première nécessité, notamment des vêtements chauds, des chaussures, des couvertures et des kits pour les nouveau-nés, dans les villages les plus vulnérables du Khyber Pakhtunkhwa.

Aggravant une situation déjà désastreuse, les inondations et les crues de l’été ont déplacé des dizaines de mines et de munitions non explosées, présentes dans cette région où forces pakistanaises et groupes armés s’affrontent régulièrement. Selon l’UNICEF, trois personnes – dont deux enfants – ont déjà été tuées par l’explosion accidentelle de ces engins meurtriers.

Dans un communiqué rendu public mercredi, l”UNICEF signale également que « de nombreux camps de déplacés, où vivent toujours des centaines de milliers de personnes, devraient fermer d’ici peu, les autorités encourageant les familles à rentrer dans leurs localités d’origine ».

Selon Shandana Aurangzeb, responsable du bureau local de l’UNICEF à Peshawar, la capitale de Khyber Pakhtunkhwa, « les gens s’inquiètent beaucoup de savoir ce qu’ils vont faire parce qu’ils n’ont nulle part où aller ; leurs biens personnels ont disparu, comme leurs moyens de subsistance ».

Gravement perturbé également, selon l’agence onusienne, l’éducation des enfants, en particulier celle des filles, qui sont désormais chargées dans de nombreuses familles de s’occuper de leurs fratries et d’aider aux tâches ménagères, au lieu d’aller à l’école.

L’ONU et ses partenaires ont lancé un appel de fonds de 1,96 milliard de dollars pour financer les opérations d’urgence pendant les inondations et soutenir les efforts de reconstruction du Pakistan. Environ 62% du montant réclamé a été couvert à ce jour, soit 1,2 milliards de dollars.

(Mise en perspective : Martial Assème)

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...