Sud-Soudan: aide au retour des déplacés après le référendum

Au Soudan, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a intensifié ses activités à la suite de l'annonce, cette semaine, des résultats du référendum.

Le HCR a lancé le 9 février un appel de fonds d’un montant de 53,4 millions de dollars lors d’une réunion avec des pays donateurs à Genève pour venir en aide aux Sud-Soudanais qui rentrent vers le sud du Soudan depuis Khartoum et d’autres régions du nord du Soudan.

Quelque 200.000 Sud-Soudanais sont déjà rentrés depuis le nord ces trois derniers mois. A Khartoum, quelque 75.000 personnes sont par ailleurs enregistrées pour le retour. Les agences humanitaires se préparent au retour de 800.000 Sud-Soudanais au total depuis le nord du pays cette année, ce qui exercera une pression supplémentaire sur un environnement humanitaire déjà fragile.

Le rôle du HCR consiste principalement à évaluer les besoins en matière de protection sur les routes de retour, aux points d’escale et dans les zones de retour. Le HCR facilite aussi la réintégration, particulièrement en milieux urbain et semi-urbain. Il établit également des points d’escale le long des principales routes de retour où assure l’approvisionnement en eau et des services de santé.

Le HCR indique qu’un grand nombre des personnes qui rejoignent le sud avaient quitté la région depuis des décennies. D’autres sont nées et ont grandi dans le nord. Elles rentrent dans des localités qui leur sont inconnues. Concernant les populations restées à ce jour dans le nord, des personnes disent attendre l’amélioration des conditions de sécurité. Les motifs d’inquiétude concernent également la traversée de régions en proie à des tensions entre communautés ou au sein de l’armée. La semaine dernière à Malakal, l’une des principales villes de retour, une mutinerie a causé la mort de neuf civils, dont un employé du HCR.

(Extrait sonore : Fatoumata Lejeune Kaba, porte-parole du HCR)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...