ONU : paix, sécurité et développement interdépendants

L'absence de développement peut alimenter les conflits, a déclaré vendredi le Secrétaire général de l'ONU lors d'un débat thématique du Conseil de sécurité axé sur « l'interdépendance entre paix, sécurité et développement ».

« Afin d’assurer la paix et prévenir les conflits, il est indispensable de créer les conditions pour un progrès économique et social », a souligné Ban Ki-moon.

Il faudra pour gagner le pari du développement notamment en Afrique « mettre l’accent sur la prévention des conflits, les stratégies de réduction des risques dus aux catastrophes, le renforcement des composantes civiles des opérations de maintien de la paix et de l’État de droit », a-t-il ajouté.

A son tour, le président de la Commission de consolidation de la paix (CCP) a insisté sur la nécessité pour le Conseil de sécurité, d’identifier urgemment les mesures prises aider les pays émergeant d’un conflit à renouer avec le développement.

« Si nous sommes en mesure d’adopter assez tôt une stratégie commune visant à garantir une paix durable, plus grande sera la probabilité de renforcer les actions prises aux plans sécuritaire et socio-économique, dans les pays sortant de conflit », a affirmé Eugène-Richard Gasana, le Représentant permanent du Rwanda auprès des Nations Unies. De plus, il a plaidé pour une volonté politique concrète afin de garantir la réussite des efforts entrepris par l’ONU et ses partenaires.

(Extrait sonore : Eugene-Richard Gasana, président de la Commission de consolidation de la paix, Représentant permanent du Rwanda auprès des Nations Unies)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...