Narcolepsie: inquiétante augmentation de cas chez les enfants

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'inquiète d'une augmentation des cas de narcolepsie chez des enfants vaccinés contre le virus de la grippe H1N1, et juge « justifié » de diligenter des enquêtes plus poussées.

L’OMS note que depuis août 2010, à la suite d’une vaccination étendue contre la grippe H1N1 de 2009, des cas de narcolepsie, en particulier chez des enfants et adolescents ont été constatés dans au moins 12 pays. Ces cas ont été plus fréquents en Suède, Finlande et Islande.

Cette décision de l’OMS de procéder à une enquête intervient une semaine après l’annonce faite par la plus haute autorité sanitaire finlandaise sur le vaccin Pandemrix et le risque accru de narcolepsie. L’Institut national finlandais pour la santé et la protection sociale soupçonne fortement le vaccin Pandemrix du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) d’avoir contribué à la multiplication des cas de narcolepsie chez les enfants et les adolescents finlandais en 2009 et 2010.

L’Institut conclut que les sujets vaccinés âgés de 4 à 19 ans courent 9 fois plus le risque d’être atteints de narcolepsie que les sujets non vaccinés. Si l’Institut estime que le vaccin Pandemrix contribue probablement à l’augmentation observée de ce risque, il affirme cependant qu’une enquête plus approfondie est nécessaire sur le rôle d’autres facteurs importants.

Selon l’OMS, le vaccin Pandemrix a été utilisé dans 47 pays de par le monde pendant la saison 2009/2010. Un accroissement des cas de narcolepsie a été observé uniquement en Finlande, en Islande et en Suède.

Le Comité consultatif sur la sécurité des vaccins de l’OMS s’est penché sur la question et il a convenu que des enquêtes plus approfondies étaient justifiées concernant un éventuel lien entre la narcolepsie et la vaccination contre la grippe H1N1 avec le Pandemrix et d’autres vaccins contre ce virus de la grippe A H1N1.

A ce stade de l’enquête, l’OMS ne voit aucun lien entre la vaccination contre la grippe H1N1 et la narcolepsie. Et ses recommandations relatives à l’utilisation des vaccins antigrippaux chez les enfants et les adolescents restent donc inchangées.

Il faut juste rappeler que la narcolepsie est une affection neurologique, caractérisée par une fatigue extrême et des accès de sommeil impromptus.

(Mise en perspective d’Alpha Diallo, avec un extrait sonore d’Alison Brunier, porte-parole de l’OMS)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...