Libye : le Conseil de sécurité demande un arrêt immédiat des hostilités.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est joint mardi au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour appeler les autorités libyennes à cesser immédiatement l'usage de la force contre les manifestants pacifiques, alors que, selon des informations, les forces de l'ordre ont tiré sur ces derniers depuis des avions et des hélicoptères.

Maria Luiza Viotti

Maria Luiza Viotti

A la demande de la Représentation permanente de la Libye auprès de l’ONU, le Conseil de sécurité a eu des consultations mardi matin sur la question, suivies d’une réunion à huis-clos mardi après-midi, au cours de laquelle le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a fait un exposé aux Etats Membres.

Dans une déclaration lue par la Présidence du Conseil à l’issue de la réunion, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde inquiétude sur la situation en Libye. Ils ont « condamné la violence et l’utilisation de la force contre les civils » et ont « déploré la répression contre les manifestants pacifiques ». Ils ont aussi exprimé leur profond regret concernant « la mort de centaines de civils ».

Le Conseil de sécurité a appelé les autorités « à l’arrêt immédiat de la violence » et à prendre les mesures nécessaires « pour répondre aux demandes légitimes de la population, notamment au travers d’un dialogue national ».

« La responsabilité du gouvernement de Libye est de protéger sa population », ont souligné les Etats membres qui ont appelé les autorités libyennes « à faire preuve de retenue, à respecter les droits de l’homme et le droit international humanitaire et à autoriser l’accès des agences humanitaires et des observateurs des droits de l’homme ».

Le Conseil de sécurité a également appelé le gouvernement libyen « à respecter la liberté d’expression et de rassemblement pacifique, y compris la liberté de la presse ». Les quinze ont ont souligné l’importance de poursuivre les responsables qui ont perpétré ces attaques contre les civils.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...