Lutte contre la pauvreté : investir dans les adolescents

En investissant en faveur des quelque 1,2 milliard d'adolescents âgés aujourd'hui de 10 à 19 ans, on peut briser le solide engrenage de la pauvreté et des disparités, affirme l'UNICEF dans son rapport "La Situation des enfants dans le monde 2011".

Intitulé « L’Adolescence : l’âge de tous les possibles », ce document indique que plus de 70 millions d’adolescents de l’âge du premier cycle du secondaire ne sont actuellement pas scolarisés. Au niveau mondial, les filles restent à la traîne des garçons en ce qui concerne la scolarisation dans le secondaire. Faute d’éducation, les adolescents ne peuvent pas acquérir les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour éviter l’exploitation, les sévices et la violence, dangers auxquels ils sont particulièrement exposés au cours de la deuxième décennie de vie.

La vaste majorité des adolescents d’aujourd’hui (88%) vit dans les pays en développement. Nombre d’entre eux sont confrontés à des problèmes exceptionnels. Bien que les adolescents d’aujourd’hui soient en général en meilleure santé que ceux d’avant, ils courent des risques considérables en matière de santé, comme les blessures, les troubles de l’alimentation, la toxicomanie et divers problèmes mentaux. On estime qu’un adolescent sur cinq environ souffrirait d’une maladie mentale ou d’un problème de comportement.

Des millions de jeunes du monde entier attendent que l’on en fasse davantage pour eux. En donnant à tous les jeunes les outils dont ils ont besoin pour améliorer leur propre vie, on favorisera, selon l’UNICEF, l’arrivée d’une génération de citoyens économiquement indépendants qui participent à part entière à la vie civique et contribuent activement à la vie de leurs communautés.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...