Libye : Le Conseil de sécurité sommé d'intervenir

La contestation contre Mouammar Kadhafi a gagné vendredi des quartiers de Tripoli et, selon des témoins, les forces de sécurité ont tué plusieurs manifestants dans la capitale libyenne, qui constitue l'un des derniers bastions du régime en place en Libye.

Le Conseil de sécurité de l’Onu se réunit cet après midi pour discuter d’un projet de résolution demandant embargo et sanctions contre la Libye, où les affrontements sanglants se poursuivent pour le contrôle de lieux stratégiques.

Les opposants au régime de Mouammar Kadhafi et les membres de la Ligue Libyenne des droits de l’homme souhaitent une action rapide du Conseil de sécurité sur le terrain pour éviter davantage de massacres et venir à bout du régime de Tripoli.

Les manifestations annoncées en ce jour de prière à Tripoli, qui était désertée depuis plusieurs jours, ont bien eu lieu selon plusieurs témoins. Rassemblés devant les mosquées, les manifestants ont ensuite tenté de converger vers la place Verte.

Les combats ont fait “des milliers” de mort depuis le début de la révolte il y a neuf jours, a dit le haut commissaire aux droits de l’homme à l’Onu, Navi Pillay, appelant à une intervention internationale pour protéger les civils.

Mais la perspective d’une action coordonnée contre Kadhafi semble lointaine selon les observateurs.
Extrait sonore : Sliman Bouchuiguir, membre de la Ligue libyenne des droits de l’homme ; propos recueillis par Alpha Diallo.

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...