Kenya: transition vers des carburants moins polluants

Les pays de l'Afrique de l'Est sont en pleine transition vers l'utilisation du diesel moins polluant dont la teneur en soufre est faible. Au Kenya, les autorités en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont inauguré officiellement ce 18 février la distribution de ce carburant beaucoup plus propre à travers le pays.

Photo-: PNUE

Photo-: PNUE

Selon le PNUE, l’exposition aux polluants atmosphériques émis par les véhicules – tels que les oxydes de soufre, la suie et les particules de fumée – entraine des maladies respiratoires et cardio-vasculaires, ainsi qu’un risque accru de cancer du poumon. En vue d’améliorer la qualité de l’air et de réduire les émissions issues des véhicules à travers l’Afrique, le Kenya a inauguré son passage au gazole à faible teneur en soufre. Ne contenant que 5% de soufre, ce carburant vert est déjà disponible dans certaines stations et sera bientôt présent dans toutes les pompes du pays.

Ce passage au gazole à faible teneur en soufre est le résultat des travaux du Partenariat pour des carburants et des véhicules propres (PCFV), basé dans les bureaux du PNUE et soutenu par de nombreux partenaires. Cela aura des conséquences positives sur les pays vers lesquels le Kenya exporte son diesel, à savoir l’Ouganda, le Burundi, le Rwanda et la République démocratique du Congo.

(Extrait sonore : Bryan Coll, Chargé de l’information du PNUE à Nairobi ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani.)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...