Egypte : Navi Pillay exhorte les dirigeants à écouter leur population

« Le changement est en cours en Egypte comme il est venu en Tunisie ». Telle est la conviction de la Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. Au cours d'une conférence de presse à Genève, Navi Pillay a appelé vendredi « les gouvernements à écouter leur population et mettre en pratique leurs obligations concernant les droits de l'homme. Selon Navi Pillay, « les régimes qui privent leur population de leurs droits fondamentaux et reposent sur un appareil sécuritaire impitoyable pour imposer leur volonté, sont condamnés à chuter sur le long terme ».

Navi Pillay
Navi Pillay
La responsable des droits de l’hommes à l’ONU s’est en outre dite préoccupée par les violences qui ont éclaté dans la rue entre les partisans du président en place et ses opposants, ainsi que par les agressions contre des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme. « Des violences ont eu lieu mercredi et nous avons assisté à des scènes choquantes de groupes s’opposant avec des cocktails Molotov et des pierres », regrette Navi Pillay qui a déploré une nouvelle fois, l’absence de la police qui a été notable alors que l’armée a échoué à séparer les deux groupes, avec des conséquences tragiques.

L’ONU durcit ainsi le ton et la Chef des droits de l’homme de l’ONU n’hésite pas à qualifier “de chaos” les manifestations de ces deux derniers jours dans le centre du Caire. Selon Navi Pillay met en cause les services de sécurité égyptiens et exhorte, par ailleurs, les autorités à lancer des enquêtes indépendantes sur ces événements. « Des enquêtes doivent être menées pour déterminer si ces violences ont été planifiées, et si c’est le cas, par qui », souligne Navi Pillay, réclamant que ces enquêtes soient effectuées « de façon transparente et impartiale ».

La Haut Commissaire aux droits de l’homme s’est déclarée, en outre, préoccupée par les agressions contre des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme. « Au cours de ces deux derniers jours, nous avons appris des développements extrêmement perturbants, y compris des agressions physiques, des intimidations, des détentions arbitraires de dizaines de journalistes », note-t-elle. Il s’agit « de tentatives flagrantes d’étouffer les informations sur ce qui se passe en Egypte », fait remarquer Navi Pillay qui demande également à l’Egypte de se conformer à ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme et empêcher d’autres violences.

(Extrait sonore : mise en perspective d’Alpha Diallo avec un extrait sonore de Navi Pillay, Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...