Economie ivoirienne : la grande incertitude

La crise du système bancaire ivoirien aggravée par la fermeture depuis quelques jours de plusieurs banques, continue de plonger le pays dans l'incertitude, a estimé l'économiste Maurice Fayé.

Depuis quelques jours, plusieurs banques ont pris la décision de fermer provisoirement leurs agences sur l’ensemble du territoire ivoirien. Une situation engendrée par la rupture entre la Banque central des états de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la Côte d’Ivoire ; la BCEAO reconnaissant Alassane Ouattara, comme le vainqueur de la présidentielle de 2010.

Selon le Dr Maurice Fayé, il est de plus en plus frustrant de constater que les sociétaires des banques ivoiriennes ne puissent pas y faire de retrait d’argent, du fait de la fermeture de ces établissements.

Dans ce contexte d’effondrement de l’économie, le monde de l’entreprise est menacé en Côte d’Ivoire avec la fermeture de sociétés et la mise au chômage technique de plusieurs employés, a expliqué M.Fayé.

Aux acteurs politiques ivoiriens, il a demandé de mettre tout en œuvre afin que s’estompe la détérioration de la situation économique du pays, car la Côte d’Ivoire, a-t-il dit, n’a pas droit de régresser.
« Pour demeurer grand, un pays a besoin de travailler et ce à quoi nous assistons aujourd’hui, c’est que la Côte d’Ivoire a arrêté de fonctionner », a déploré l’économiste ivoirien.

(Extrait sonore : Dr Maurice Fayé, économiste et membre du Forum des alternatives mondiales et de convergence Cote d’Ivoire ; propos recueillis par Soro Adams d’ONUCI-FM)

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...