Côte d'Ivoire : vacciner des milliers d'enfants contre la rougeole

En Côte d'Ivoire, l'UNICEF et l'OMS annoncent que plus de 500 000 enfants de moins de cinq ans seront vaccinés contre la rougeole du 16 au 25 février 2011, en réponse à une épidémie qui a cours dans la région du Sud-Comoé, plus précisément dans les districts sanitaires d'Adiaké et d'Aboisso. Cette campagne de vaccination contre la rougeole sera couplée à une vaccination contre la fièvre jaune.

©WHO

©WHO

Une épidémie de rougeole a été déclarée dans le district d’Adiaké dans une aire sanitaire frontalière à celle d’Aboisso. L’investigation conduite par le ministère de la santé en collaboration avec l’OMS et l’UNICEF a permis de détecter 47 cas avec un décès, la plupart des enfants de moins de cinq ans (78,7%) parmi lesquels 87,2% n’étaient pas vaccinés contre cette maladie. Les risques d’expansion de la maladie aux deux districts sanitaires sont très élevés.

« La situation humanitaire actuelle est favorable à l’éclosion des épidémies. Les vaccinations de routine qui doivent renforcer l’immunité des enfants contre ces affections ne se font pas régulièrement, ce qui les rend vulnérables. Il est donc impérieux de réagir rapidement face à cette épidémie afin de protéger les enfants et de rompre la chaîne de transmission.», a dit le Représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, le docteur Mamadou D. BALL.

« La résurgence d’une épidémie de rougeole est une conséquence de la crise humanitaire qui s’aggrave de jour en jour en Côte d’Ivoire» a déclaré le Docteur Agostino Paganini, Représentant par intérim de l’UNICEF. « Notre priorité est de réagir rapidement pour éviter que les épidémies ne se propagent dans tout le pays. Nous travaillons aussi pour éviter un effondrement complet du système de soins de santé de base et pour renforcer la vaccination de routine. »

La rougeole est une maladie infectieuse mortelle pour les enfants. L’immunisation contre cette maladie fait partie du programme de vaccination de routine en Côte d’Ivoire, mais la crise politique qui perdure, perturbe fortement les services de santé dans tout le pays, rendant difficile la mise en œuvre des activités de vaccination de routine. Une campagne de vaccination nationale est prévue quand la chaîne de froid permettant l’acheminement et l’entreposage des vaccins partout dans le pays sera rétablie.

Il faut noter que le nombre de cas confirmés de rougeole en Côte d’Ivoire est en constante évolution depuis ces trois dernières années. Il était de 22 cas confirmés en 2008, 183 en 2009 et 433 en 2010. Le nombre de districts sanitaires en épidémie est également évolutif : de zéro district en 2008, il était de 10 en 2009 et de 15 en 2010.

(Extrait sonore : Marixie Mercado, porte-parole de l’UNICEF à Genève ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...