Côte d’Ivoire: le HCR craint un exode massif de la population

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) craint d'éventuels déplacements massifs de population en Côte d'Ivoire. Le HCR justifie ces craintes par l'impasse politique dans ce pays. Une impasse qui suscite une peur généralisée et selon le HCR, ce statu quo pourrait conduire à un déplacement massif si la crise ivoirienne n'est pas résolue.

Mère et enfant ont trouvé refuge à la Mission Catholique de Duékoué
Mère et enfant réfugiés à la Mission Catholique de Duékoué

En attendant, le HCR a démarré lundi à Duékoué la construction d’un premier camp qui permettra d’accueillir 6 000 personnes. Ce nouveau camp permettra de répondre aux besoins humanitaires dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Il permettra ainsi de soulager la mission catholique de Duékoué où des milliers de personnes avaient trouvé refuge.

Environ 8 600 autres déplacés ont également pu être logés pour l’instant chez des familles d’accueil dans les districts de Duékoué, Danané, Bin-Houyé et Zouan-Hounien. Le HCR tente toutefois d’identifier des lieux adaptés pour construire de nouveaux camps dans cette région de Côte d’Ivoire.

Le HCR estime pour l’instant à 38 .600 le nombre d’Ivoiriens déplacés par les violences dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Certaines personnes déplacées à l’ouest ont fait état de violences physiques et sexuelles, ainsi que de détention arbitraire par des groupes armés agissant en toute impunité. Selon Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR, ces attaques étaient commises par les deux bords et les déplacés incriminent aussi bien les forces de sécurité fidèles à Laurent Gbagbo que les Forces nouvelles. Mais la peur de représailles combinée à l’absence et la paralysie des institutions judiciaires ont empêché de nombreuses personnes de déclarer ces abus aux autorités.

Le HCR a par ailleurs enregistré 36 318 réfugiés ivoiriens au Libéria. Pour répondre aux besoins humanitaires de ces réfugiés ivoiriens, un avion-cargo du HCR transportant 100 tonnes de matériel d’abri d’urgence à son bord a atterri hier lundi à Monrovia, la capitale libérienne. La cargaison contient 15 000 bâches en plastique, plus de 400 rouleaux de bâche en plastique et près de 400 tentes familiales légères. Un grand nombre de ces articles de secours ont été envoyés immédiatement vers le comté de Nimba au nord-est du Libéria, où le HCR aide à construire un camp pouvant accueillir plus de 15 000 réfugiés.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...