Affaire Duvalier : l'ONU offre son assistance technique

La Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay a proposé mardi aux autorités une assistance technique visant à poursuivre en justice les auteurs de violations des droits de l'homme commis durant la dictature de l'ancien président Jean-Claude Duvalier.

Jean Claude Duvalier "Baby Doc"
Jean Claude Duvalier “Baby Doc”
Soulignant que des “violations graves des droits de l’homme” ne doivent pas rester impunies, Navi Pillay a indiqué que le délai de prescription n’existait pas en matière de droit international concernant des violations graves comme la torture, le viol ou les disparitions forcées.

“Haïti a l’obligation d’enquêter sur les très sérieuses et largement documentées violations des droits de l’homme qui se sont produites durant le régime de M. Duvalier et d’en poursuivre les auteurs” a-t-elle ajouté.

Jean-Claude Duvalier, chassé après quinze ans de pouvoir dictatorial par un soulèvement populaire en 1986, a débarqué inopinément en Haïti le 16 janvier.

“Les milliers d’Haïtiens qui ont souffert durant son régime méritent justice” a ajouté Mme Pillay, indiquant que les autorités haïtiennes devaient rendre la justice “même dans un contexte de difficultés humanitaires et politiques”.

(Extrait sonore : Benjamin Majekodunmi, chef de la section des droits de l’homme à la MINUSTAH; propos recueillis par Martial Assème)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...