Afghanistan : la pire insécurité depuis le départ des Taliban

L'Afghanistan traverse sa pire situation sécuritaire depuis la chute en 2001 du régime des Taliban, ce qui entrave la distribution de l'aide dans le pays, a averti mercredi un envoyé de l'ONU.

“Il est juste de dire que la sécurité dans le pays est à son point le plus bas depuis le départ des Taliban”, a déclaré Robert Watkins, l’ancien représentant spécial adjoint de l’ONU pour l’Afghanistan, au cours d’une conférence de presse ce mercredi à Genève.

Le Haut Représentant a souligné qu’avant la forte augmentation des effectifs des forces de l’OTAN en Afghanistan, en 2010, les mouvements insurrectionnels étaient surtout enregistrés dans le Sud et le Sud-Est du pays.
Selon Watkins, les agences humanitaires de l’ONU ont actuellement un accès normal à 30% du pays. L’accès est plus difficile pour 30% du territoire et quasiment inexistant pour 40%. Une question clé, estime-t-il, est “l’aide politique, militaire et humanitaire”.

“La manière dont l’aide est distribuée en Afghanistan (…) a contribué à la perception par certaines parties de la population afghane que le travail humanitaire est en quelque sorte mis dans le même panier que les efforts politiques et militaires”.

Le nord afghan est relativement plus calme que les bastions insurgés de l’est et du sud. Mais les rebelles y ont gagné du terrain ces deux dernières années, particulièrement dans la province de Kunduz.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...