Sud-Soudan : le rôle de l'ONU à quelques jours du référendum

A quelques jours du référendum d'autodétermination au Sud-Soudan qui se déroulera dimanche 9 janvier, la MINUS, la Mission des Nations Unies au Soudan, a terminé d'acheminer, mardi, par voie aérienne, le matériel électoral dans l'état d'Equatoria centrale. Par ailleurs, le président soudanais, Omar el-Béchir, s'est rendu le même jour à Juba, la capitale du Sud Soudan. Il y a assuré qu'il respecterait le résultat du référendum de dimanche, même s'il débouchait sur la sécession du sud du pays.

L’ONU indique qu’il y a un an, un scepticisme considérable, au niveau national et international, demeurait sur les dernières étapes du processus de paix. Le Chef de la Division intégrée de la Mission de l’ONU au Soudan (MINUS) sur le référendum et les élections au Soudan, Denis Kadima, revient sur le rôle des Nations Unies dans le referendum au Sud Soudan.

Selon lui, ce rôle est décrit dans le mandat que le Conseil de sécurité a confié à la Mission. Il s’agit d’appuyer le processus sur les plans technique et logistique. Le rôle de l’ONU est donc d’aider la Commission électorale en la conseillant sur la manière de gérer le processus électoral ; renforcer les capacités et apporter les moyens nécessaires pour garder le matériel de vote avant, pendant le scrutin jusqu’au résultat du référendum. Enfin, c’est l’appui sur le plan sécuritaire. Denis Kadima a souligné que se sont les Soudanais qui jouent un rôle primordial dans ce processus. Le rôle des nations Unies étant essentiellement d’aider les Soudanais tout au long du processus de ce référendum.

(Extrait sonore : Denis Kadima, Chef de la Division intégrée de la Mission de l’ONU au Soudan (MINUS) sur le référendum et les élections au Soudan ; propos recueillis par Madiha Sultan)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...