RDC : poursuite des investigations sur le viol des femmes à Fizi

En République démocratique du Congo (RDC), des militaires des FARDC, les Forces armées de la RDC, ont commis récemment diverses exactions, dont plusieurs cas de viol sur des femmes, des pillages de boutiques et d'une vingtaine de maisons, ainsi que des tortures et des agressions physiques.

Les victimes de violences sexuelles ont été prises en charge médicalement par l’hôpital général de référence de Fizi et par l’organisation Médecins sans Frontières (MSF).

Les femmes victimes de ces viols ne veulent pas s’exprimer et la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) lance une deuxième mission d’investigation sur ces atrocités à Fizi-centre.

La quasi-totalité de la population de Fizi-centre, soit environ 20 000 personnes, s’est déplacée récemment à la suite des exactions commises par des éléments de l’armée nationale pour venger le lynchage à mort d’un militaire par la population civile.

(Extrait sonore : Manodje Mounoubai, porte-parole de la MONUSCO ; propos recueillis par Geraldine Adams)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...