Pakistan : six mois après les inondations, la vie reprend lentement son cours

Six mois après les inondations dévastatrices au Pakistan, près de 166.000 personnes ne sont toujours pas rentrées chez elles et vivent dans plus de 240 camps où elles ont besoin d'assistance, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Cela représente toutefois une baisse sensible par rapport aux niveaux records enregistrés en septembre et octobre, quand 3,2 millions de personnes vivaient dans des camps.

Les inondations qui ont frappé le Pakistan en juillet dernier ont affecté près de 20 millions de personnes et détruit ou endommagé près de 1,7 million de maisons.

Selon le HCR, 128 000 Pakistanais sont répartis dans 188 camps dans la province de Sindh, la plus touchée par les inondations, tandis que 25 000 vivent dans 29 camps au Baloutchistan et plus de 13 000 dans 16 camps de la région du Nord-est de Khyber Pakhtunkhwa.

Le HCR a débuté ses opérations d’urgence au Pakistan le 22 juillet, dans le Baloutchistan, avant de les étendre aux quatre provinces touchées par les inondations. Au cours des six derniers mois, le HCR a fourni des abris d’urgence à près de deux millions de personnes. Des abris transitoires ou permanents ont également été fournis à près de 7 000 familles.

Le travail se poursuit et le HCR est déterminé à aider près de
665 000 personnes à travers tout le Pakistan avec de tels abris – la priorité étant accordée aux plus vulnérables. Cet hiver, l’agence a aussi fourni des vêtements chauds, des couvertures et des bâches en plastique pour les personnes vivant à l’intérieur et l’extérieur des camps.

(Extrait sonore : Kilian Kleinschmidt, Conseiller principal stratégique du HCR au Pakistan ; propos recueillis par Florence Westergard)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...