Liban : Ban Ki-moon réitère son appui au Tribunal spécial

Le Secrétaire général réitère son ferme soutien aux travaux du Tribunal spécial pour le Liban (TSL).

Le Procureur du Tribunal spécial pour le Liban a émis ce 17 janvier un acte d’accusation dans le cadre de son mandat consistant à mettre fin à l’impunité pour les auteurs des crimes horribles qui ont coûté la vie à l’ancien Premier Ministre, Rafiq Hariri, et à 22 autres personnes lors de l’attentat du 14 février 2005, et au cours d’autres attaques.

Ban Ki-moon rappelle le Tribunal spécial pour le Liban est une juridiction indépendante créée à la demande du Gouvernement du Liban, avec un mandat clairement défini par le Conseil de sécurité de l’ONU. Le Secrétaire général appelle à nouveau toutes les parties à s’abstenir de toute interférence ou ingérence dans les travaux du Tribunal et à lui permettre de remplir son mandat, conformément aux plus hauts principes et normes juridiques appliqués par tous les tribunaux internationaux soutenus par les Nations Unies.

Ce processus judiciaire indépendant ne doit être lié à aucun débat politique. Il est important, selon lui, de ne pas préjuger du résultat des travaux du Tribunal spécial pour le Liban.

(Extrait sonore : Nejib Friji, Directeur du Centre d’information des Nations Unies à Manama ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...