Haïti : le pic de l'épidémie de choléra pas encore atteint

Alors que l'épidémie en Haïti dure déjà depuis plusieurs mois, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait valoir que le pic de contagion de la maladie n'a, selon elle, pas encore été atteint. Si le nombre de cas de porteurs du choléra ne cesse de croître - il s'élève désormais à 171 304 cas et l'on déplore 3.651 décès - le taux de létalité de la maladie est en baisse, atteignant 2,2% des cas contre 9% en automne dernier.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) poursuit ses opérations de soutien aux autorités haïtiennes. Elle a ainsi participé à l’élaboration, l’impression et la distribution de 97.000 affiches et 150.000 tracts en créole, pour décrire les actions à entreprendre pour prévenir et traiter les infections.

En coopération avec le gouvernement, des formations sur la gestion de la maladie ont également été mises en place pour les responsables des communautés et les chefs religieux. L’OMS a aussi assuré la formation de plus de 500 agents de santé.

Dans le département de l’Artibonite, d’où est partie l’épidémie, des brigades communales chargées de suivre l’évolution de l’épidémie ont été mises en place après une flambée d’infection dans la région montagneuse de Gros-Mornes. Une baisse des infections dans le sud du département a en revanche permis le redéploiement d’équipes de l’organisation non-gouvernementale Médecin Sans Frontières (MSF).

L’OMS a identifié plusieurs secteurs dans lesquels des obstacles demeurent, dont la mobilisation des communautés locales pour la prévention, l’accès à l’eau propre et à des latrines, l’accès aux traitements de la maladie et la coordination entre les différentes ONG et agences onusiennes.

Selon l’agence onusienne, « il y a un besoin urgent d’activités offrant une mobilisation massive pour promouvoir la prévention et les traitements ». « Le contrôle de l’épidémie dépendra aussi du niveau d’accès à de l’eau propre et à des installations sanitaires de base, ainsi qu’à la mise en oeuvre de mesures d’hygiène ».

(Exrait sonore : Fadela Chaïb, chargée de la communication à l’Organisation mondiale de la santé)


Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...