Élections en RCA : Ban Ki-moon appelle au respect des résultats

Les Centrafricains se sont rendus aux urnes en grand nombre dimanche 23 janvier 2011 pour des élections présidentielles et législatives. Les opérations de vote se sont déroulées sans incident majeur signalé, mais elles ont accusé beaucoup de retard.

Le Secrétaire général des Nations Unies indique que ces élections représentent un élément important des recommandations du Dialogue politique inclusif tenu entre le gouvernement, l’opposition politique et d’autres mouvements afin de consolider la paix dans le pays. « Il est important que ces élections soient crédibles, transparentes et ouvertes à tous et que les résultats soient respectés par tous les candidats et partis conformément au code de conduite. Le Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) et l’Equipe-Pays des Nations Unies travaillent de concert avec les autorités centrafricaines pour aider à consolider la paix dans le pays », a-t-il ajouté.

L’opposition a dénoncé des irrégularités lors du vote. Des accusations aussitôt balayées par le président sortant François Bozizé qui brigue un nouveau mandat, et donné favori face à quatre autres candidats. La liste des griefs présentée par les candidats de l’opposition est longue. Bureaux déplacés, bureaux supprimés, bureaux fictifs, électeurs fictifs, procès verbaux manquants et tentative de détournement des urnes par la garde présidentielle.

(Extrait sonore : Antoine Gambi, Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et de la francophonie de la RCA ; propos recueillis par : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Dossiers, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...