Crise politique en Haïti : le Conseil de sécurité entend Alain Le Roy

Les membres du Conseil de sécurité se sont réunis ce matin à New York pour entendre le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux opérations de maintien de la paix et Valerie Amos, son homologue chargée de la coordination des affaires humanitaires, sur la situation en Haïti. Alain Le Roy est revenu sur la crise politique dans ce pays suite à l'annonce des résultats des dernières élections présidentielles. Il a révélé que le Conseil électoral provisoire haïtien aurait l'intention d'annoncer les résultats définitifs du premier tour le 31 janvier afin de pouvoir organiser le deuxième tour vers la mi-février.

Le Roy

Le Roy

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix a commencé par rappeler aux membres du Conseil de sécurité, l’annonce des résultats préliminaires du premier tour des élections présidentielles par le Conseil Électoral Provisoire (CEP) haïtien, le 7 décembre 2010. Cette annonce avait suscité des manifestations dans différentes parties du pays. Les manifestants dénonçaient ce qu’ils présumaient être des fraudes massives en faveur du candidat de la plate-forme présidentielle. Et le 14 décembre, le Président de la République a décidé d’inviter une mission d’experts électoraux de l’Organisation des États Américains afin d’évaluer le processus électoral.

Alain Le Roy a ajouté que le gouvernement haïtien, le CEP et la Mission d’Observation Électorale Conjointe OEA/CARICOM ont signé un accord définissant les termes de référence de cette mission qui avait comme objectif, entre autres, d’ évaluer les pratiques et procédures appliquées lors des élections présidentielles du 28 novembre 2010 et faire des recommandations visant à rectifier les irrégularités qui avaient émaillé le premier tour du scrutin.

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix a aussi évoqué les efforts de la communauté internationale pour combattre le choléra en Haïti. Et la crise politique dans ce pays pourrait être exacerbée avec les remous suscités par l’arrivée impromptue le 16 janvier à Port-au-Prince, de l’ancien Président Jean-Claude Duvalier.
(Extrait sonore : Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix ; mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...