Côte d'Ivoire : violents affrontements à Abidjan

Les violents affrontements entre des éléments des forces de défense et de sécurité et les civils dans le quartier populaire d'Abobo, se déroulant depuis mardi créent la psychose chez les populations qui restent cloîtrées chez elles.

Ivory Coast

Selon le témoignage de Koné Zoumana, délégué du Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH), des tirs à l’arme lourde ont été entendus mercredi au début de la matinée. Ces violences, a-t-il poursuivi, constituent un frein à toutes les activités de cette banlieue abidjanaise, majoritairement favorable à Alassane Ouattara, le Président ivoirien élu, reconnu par la communauté internationale.
« La population est angoissée et il est impossible de sortir de chez soi », a indiqué Koné Zoumana.

Mardi, les forces de l`ordre loyales à Laurent Gbagbo avaient assiégé dès l`aube le quartier pour, disent-t-ils, déloger des “rebelles qui y détenaient des caches d`armes”.

Les affrontements avaient fait cinq morts dont des forces de l`ordre et des civils.

Ces violences sont consécutives au bras de fer qui oppose Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, tous deux proclamés président après le scrutin du 28 novembre dernier, ont fait plus de 200 morts, selon les Nations Unies.

(Extrait sonore : Koné Zoumana, délégué du Mouvement ivoirien des droits humains ; propos recueillis par Marthe Kakou d’ONUCI-FM)


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...