Côte d’Ivoire: sept morts du choléra à Abidjan

Le choléra a tué sept personnes à Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire qui traverse depuis deux mois une grave crise politique. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), l'épidémie s'est déclarée dans le quartier populaire d'Adjamé (nord d'Abidjan).

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Selon le porte-parole de l’Unicef en Côte d’Ivoire, les dernières nouvelles sont assez alarmantes. « Le taux de fatalité de 20% est alarmant, compte tenu du risque de propagation dans une zone qui est fortement urbanisée », avertit Louis Vigneault.

Quelques 250.000 barres de savon, des kits de traitement du cholera et 3.000 affiches de sensibilisation sur les mesures d’hygiène ont été fournis par l’Unicef et ses partenaires pour lutter contre l’épidémie. L’UNICEF travaille avec ses partenaires, incluant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour répondre à cette apparition.

Le choléra, une infection diarrhéique aiguë, est une maladie très virulente. Elle touche les enfants et les adultes et peut causer la mort en quelques heures, selon l’OMS. Cependant, on peut traiter facilement les patients atteints de choléra. Plus de 80 pour cent des patients atteints de choléra peuvent être guéris en prenant rapidement des sels de réhydratation orale (qui ne coûtent que US$ 0,10 par traitement). Les patients sévèrement déshydratés doivent être mis sous perfusions.

(Interview : Louis Vigneault, Porte-parole de l’UNICEF en Côte d’Ivoire ; propos recueillis par Alpha Diallo)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...