Côte d'Ivoire : couvre-feu à Abobo suite aux violences meurtrières

En Côte d'Ivoire, les autorités ont pris le 12 janvier la décision d'instaurer un couvre-feu durant trois nuits dans deux quartiers d'Abidjan, Abobo et Anyama. Un couvre-feu imposé de 19 heures jusqu'à 6 heures du matin, après deux nuits de violences meurtrières.

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Ce couvre-feu a été instauré par un décret du président sortant Laurent Gbagbo lu à la télévision publique ivoirienne. Les forces fidèles à Laurent Gbagbo ont levé jeudi leur blocus autour du quartier d`Abobo, à Abidjan, qui avait été le théâtre de heurts entre camps politiques adverses. Six policiers y sont morts mercredi, lors d`une deuxième journée d`affrontements. Il y a eu cinq morts la veille.

D`après le gouvernement mis en place par Alassane Ouattara, reclus dans l`hôtel du Golf sous la protection de casques bleus de l`ONU, les forces de Laurent Gbagbo ont causé la mort d`au moins sept civils dans les heurts survenus mercredi à Abobo. Des habitants ont dit n`avoir entendu aucun coup de feu durant la nuit et que les militaires étaient partis jeudi matin.

Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo revendiquent tous deux la victoire à l`élection présidentielle du 28 novembre. Ouattara, dont l`élection a été validée par la commission électorale indépendante, jouit de l`appui de la communauté internationale. Laurent Gbagbo, déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel, refuse de quitter le pouvoir.

Le Président sortant a exigé le départ des 10.000 policiers et militaires de l`ONU mais le Conseil de sécurité a au contraire donné son feu vert à l`envoi de 2.000 hommes en renfort pour l`opération de l`ONU en Côte d`Ivoire (ONUCI).

(Extrait sonore : André Kamaté, Président de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme; propos recueillis par nos confrères d’ONUCI FM)


Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...