Côte d’Ivoire : Ban Ki-moon condamne les attaques contre l’ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies a exprimé ce 13 janvier sa «profonde inquiétude» après de nouvelles violences en Côte d'Ivoire et a « fermement condamné » les attaques «commanditées par les forces régulières et irrégulières fidèles à Laurent Gbagbo, visant des véhicules appartenant aux Nations Unies».

Ban Ki-moon

Ban Ki-moon

Selon l’ONU, six incidents de ce type ont été signalés ce matin à Abidjan. Un véhicule militaire appartenant aux forces de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a notamment été incendié. Un médecin et un ambulancier ont été blessés lors d’une de ces attaques.
Le Secrétaire général a vivement condamné ces attaques, ainsi que l’agression armée perpétrée mercredi dans la commune abidjanaise d’Abobo par les Forces de défense et de sécurité (FDS), qui sont loyales à Laurent Gbagbo. Au cours de ces incidents, trois Casques bleus de l’ONUCI ont été légèrement blessés.

Le Secrétaire général a également condamné «l’utilisation continue de la Radio télévision ivoirienne, la RTI, comme moyen d’incitation à la violence à l’encontre de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies. Cela notamment par le biais de la diffusion d’informations erronées selon lesquelles les Casques bleus de l’ONU soutiennent activement les soldats des « Forces nouvelles», partisans du Président élu Alassane Ouattara.

Ban Ki-moon a réitéré son avertissement aux auteurs des exactions les prévenant qu’ils seront poursuivis. Le chef de l’ONU a souligné que «toute attaque à l’encontre des Casques bleus ainsi que la destruction des moyens déployés dans le cadre de la protection des civils constituent un crime conformément aux dispositions prévues par le droit international».

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...