Côte d'Ivoire : 260 morts depuis le début de la crise postélectorale

Les violences issues de la crise politique survenue après la proclamation des résultats du second tour de la présidentielle en novembre 2010 ont fait à ce jour 260 morts, a indiqué la Division des droits de l'homme de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI).

Cote d\'ivoire; carte; map « Cette semaine ont été enregistrés 13 nouveaux cas de personnes tuées », a affirmé Simon Munzu, Chef de la Division des droits de l’homme de l’ONUCI, lors de la conférence hebdomadaire de l’institution, à son siège de Sebroko, à Abidjan. Par ailleurs, il a relevé 7 nouveaux cas de disparitions portant leur nombre total à 68.

Au regard des nombreuses violations des droits de l’homme perpétrées dans le pays, Simon Munzu à lancé un appel au camp Gbagbo à mettre fin aux exactions commises contre les civils. A l’endroit de celui de Ouattara, il a mis en garde contre les graves conséquences économiques, sociales et culturelles de son mot d’ordre « Pays mort » lancé en début de semaine et visant à faire pression sur le Président sortant afin qu’il cède le pouvoir.

De son côté, le Coordonnateur humanitaire de la Côte d’Ivoire, Ndolamb Ngokwey, a déclaré que le nombre de déplacés est toujours estimé à 16.000 et celui des réfugiés ayant fui vers le Liberia et d’autres pays voisins est de 29.000.

(Extraits sonores : Simon Munzu, Chef de la Division des droits de l’homme de l’ONUCI, Ndolamb Ngokwey, Coordonnateur humanitaire de la Côte d’Ivoire ; mise en perspective :Francis Kassi d’ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...