Alimentation : reconstituer les stocks mondiaux de poisson

La place du poisson dans l'alimentation mondiale a atteint une moyenne record de près de 17 kg par habitant. Le poisson assure aujourd'hui au moins 15% des besoins moyens en protéines animales de plus de 3 milliards de personnes, selon un rapport publié ce 31 janvier par la FAO sur la situation mondiale des pêches et de l'aquaculture en 2010.


Ces niveaux record inquiètent les experts de la FAO qui plaident pour la mise en place de politiques de reconstitution des stocks mondiaux. 

Au total, les pêches et l’aquaculture font vivre 540 millions de personnes, soit Ces niveaux record inquiètent les experts de la FAO qui plaident pour la mise en place de politiques de reconstitution des stocks mondiaux.

8% de la population mondiale. « La planète n’a jamais consommé autant de poisson et le secteur assure, de façon directe et indirecte, un nombre d’emplois sans précédent », estiment  les experts de la FAO.

Ils précisent que « cet accroissement s’explique principalement par le développement de l’aquaculture appelée à dépasser les pêches de capture comme source de nourriture ».

Les produits de la pêche continuent d’être les produits alimentaires de base les plus échangés à l’échelle mondiale, pour une valeur record de 102 milliards de dollars en 2008 soit une augmentation de 9% par rapport à 2007. Les stocks de poisson mondiaux surexploités, épuisés ou en phase de reconstitution sont estimés légèrement supérieurs à ceux de 2006, soit quelque 32%, et doivent être restaurés d’urgence, souligne le rapport.

Le poisson est un aliment riche en protéines d’excellente qualité et le secteur contribue de façon substantielle à la sécurité alimentaire mondiale. «La demande croissante de poisson souligne l’exigence d’une gestion durable des ressources aquatiques», indique les experts.

Enfin, le rapport préconise une approche écosystémique des pêches, c’est-à-dire une approche intégrée conjuguant les objectifs de la société et la situation des ressources halieutiques et de leur environnement naturel et humain.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...