Afrique australe : l'ONU sonne le rappel contre les inondations

Les Nations Unies et leurs partenaires sont préoccupés par les inondations en Afrique australe et ce alors que plusieurs fleuves dont le Zambèze et l'Okavanga ont largement dépassé leur côte d'alerte.

Le Zambèze déborde conséquence d'une pluviométrie inhabituellement élevée.

Le Zambèze déborde conséquence d'une pluviométrie inhabituellement élevée.

Les humanitaires ont donc établi une équipe pour échanger des informations et peaufiner leurs stratégies. De leur côté, les Etats renforcent leurs plans d’urgence. Mais cela risque de ne pas suffire. En fait, pour éviter une catastrophe majeure, il faudrait d’ici six semaines, selon le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), renforcer considérablement les mesures préventives

La situation est particulièrement inquiétante en Afrique du Sud, au Botswana, au Mozambique, en Namibie et en Zambie. En Afrique du Sud, selon les autorités, 40 personnes ont perdu la vie à cause des inondations et des tornades, alors que 6 000 personnes ont été déplacées. En Namibie, pas moins de 12 000 personnes sont touchées par les conséquences d’une pluviométrie inhabituellement élevée. Les perturbations météorologiques s’étendent également à d’autres pays de la région, y compris à l’Océan indien, notamment à Madagascar.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la Coordination des affaires humanitaires de l’ONU)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...