Action humanitaire : Ban Ki-moon exhorte à plus de générosité en 2011

« Nombre d'appels de fonds de l'ONU n'ont permis de mobiliser que des fonds très modestes ». Le constat a été fait ce mardi à Genève par le Secrétaire général des Nations Unies lors d'une conférence sur les appels de fonds humanitaires. Ban Ki-moon demande ainsi des efforts supplémentaires aux donateurs pour ne pas abandonner à leur sort ceux qui sont dans le besoin.

Appel humanitaire OCHA 2011

Appel humanitaire OCHA 2011

« Ensemble, promettons d’apporter un vrai changement dans la vie des gens les plus vulnérables de la planète », a avertit le Secrétaire général de l’ONU qui rappelle que l’objectif de cette conférence est d’aider « à répondre aux besoins de ceux, parmi les plus vulnérables, qui sont plongés dans les situations les plus tragiques qui puissent exister sur terre ».

Le Secrétaire général des Nations Unies a ainsi appelé à un financement plus conséquent des opérations humanitaires en 2011. Pour l’aide humanitaire en 2011, l’ONU avait lancé en novembre dernier un appel de fonds de 7,4 milliards de dollars destinée à assister 50 millions de personnes dans 28 pays, dont le Soudan, Haïti ou la République démocratique du Congo.

Selon Ban Ki-moon, le tremblement de terre d’Haïti, les inondations du Pakistan ont causé d’énormes souffrances mais ces catastrophes ont aussi eu une autre conséquence, des actes de solidarité mondiale qui permettent d’espérer. « Des États Membres aux organisations non gouvernementales, en passant par la société civile et des individus du monde entier, on a répondu « présent », montrant la compassion dont sait faire preuve la communauté internationale », rappelle le Secrétaire général de l’ONU.

S’il y a de quoi être encouragé par la réaction mondiale que ces drames ont suscitée, il rappelle toutefois que toutes les situations d’urgence n’attirent pas autant l’attention et ne drainent pas tant de moyens. « Nombre d’appels de fonds n’ont permis de mobiliser que des fonds très modestes », souligne-t-il tout en rappelant le devoir d’apporter un vrai changement dans la vie des gens les plus vulnérables de la planète.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies; mise en perspective: Alpha Diallo à Genève)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...