Abou Dabi : Ban Ki-moon parle de l'énergie et de la situation en Tunisie

En visite à Abou Dabi, la capitale des Emirats Arabes Unis (EAU), pour le quatrième Sommet mondial des énergies du futur, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé le 17 janvier la communauté internationale à instaurer « une révolution globale des énergies propres » et a salué le rôle des Emirats pour leur capacité à donner une impulsion à cette transformation.

Dans 20 ans, la consommation d’énergie aura augmenté de 40% dans la plupart des pays en voie de développement où 1,6 milliard de personnes souffrent toujours d’un manque d’accès à l’électricité et où 3 milliard de personnes dépendent encore de l’énergie traditionnelle comme la combustion de biomasse pour cuisiner, se chauffer et pour d’autres besoins de base des ménages.

Concernant la situation en Tunisie, après le départ le 14 janvier du Président tunisien, Zine Ben Ali, suite à près d’un mois de manifestations en Tunisie, le Secrétaire général Ban Ki-moon s’est dit encouragé par le dialogue actuel entre le gouvernement intérimaire et les autres partis politiques mais a aussi exhorté toutes les parties à mettre un terme à la violence.

Selon la presse, un gouvernement d’union nationale a été annoncé le 17 janvier. Le Premier ministre sortant Mohammed Ghannouchi, a été reconduit à la tête du gouvernement. Il était le dernier Premier ministre de Ben Ali. L’équipe chargée de gérer la transition jusqu’aux prochaines élections comporte 19 ministres, dont trois chefs de l’opposition mais aussi six anciens ministres.

(Extrait sonore : Nejib Friji, Directeur du Centre d’information des Nations Unies à Manama; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Dossiers, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...