Sommet de Cancun : l'appui de l'OIF

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est au nombre des structures prenant part aux travaux de Cancun et travaillant d'arrache-pied pour garantir un successeur au protocole de Kyoto, le seul traité international contraignant pour les parties signataires.

« Notre rôle est d’appuyer les pays membres dans le processus de négociations mais la mise en application des mécanismes de financements pour les projets dans les pays en développement notamment en Afrique », a déclaré Nicolas Biron, Responsable de projets et en charge de l’Initiative eau à l’OIF.

La Conférence des Nations unies sur le changement climatique, qui a lieu depuis près de deux semaines à Cancun, au Mexique, devait s’achever vendredi ses travaux mais les participants peinent toujours à trouver un accord sur les principes de reconduction du protocole de Kyoto.

Le protocole de Kyoto a établi des objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il a été validé par 37 pays développés et l’Union européenne.

(Extrait sonore : Nicolas Biron, Responsable de projets et en charge de l’Initiative eau à l’OIF ; propos recueillis par Jérôme Longue)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...