Peine de mort : vers l’abolition universelle (rediffusion)

Soixante ans après l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme, une forte tendance semble désormais se dégager dans le monde en faveur de l'abolition de la peine de mort. Résultat : 104 pays ont aujourd'hui aboli la peine de mort, 35 pays ont adopté un moratoire et sur les 58 pays où la peine de mort est maintenue, 25 seulement exécutent encore des condamnés.

Les Etats-Unis, malgré son expérience et ses large ressources, n’a pu jusqu’à présent parvenir à éradiquer cette pratique barbare de la justice.

Résultat: 35 États américains maintiennent la peine de mort et 3 279 prisonniers attendent dans les couloirs de la mort. Pourtant, il y n’y a, si l’on peut dire, eu seulement que 52 exécutions en 2009, dont pratiquement la moitié au Texas. Une situation que dénonce l’universitaire américaine Sandra Babcock d’autant plus que de nombreuses études ont montré clairement le manque d’exemplarité de la peine de mort, mais aussi les erreurs judiciaires, et surtout, la discrimination raciale dont sont victimes les minorités, en particulier, les Africains-Américains. Plus surprenant, la peine capitale a un coût exorbitant : ainsi dans le Maryland, chaque exécution coûte trois millions de dollars. Des arguments qui, liés à d’autres considérations locales, pourraient finalement conduire les Etats-Unis et la trentaine d’autres pays à abolir, de fait ou en droit, la peine capitale, d’ici 10 ans à 20 ans.

(Extraits sonores: Professeur Louis Arroyo Zapatero, Président de la Société internationale de défense sociale ;  Sandra Babcock, Professeur à la Northwestern University, Illinois. Mise en perspective : Jérome Longué)


Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...