HCR : le lent mais régulier exode des chrétiens d'Iraq

Des milliers de chrétiens iraquiens fuient les provinces centrales de Bagdad et de Mossoul. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), ces mouvements de populations se sont accentués depuis l'attaque du 31 octobre contre une église à Bagdad, mais aussi à la suite d'attaques ciblées ultérieures contre les communautés chrétiennes.

Cet iraquien de 55 ans s'est refugié chez des proches sutie à l'attaque sur la paroisse de Notre Dame du Salut.

Cet iraquien de 55 ans s'est refugié chez des proches sutie à l'attaque sur la paroisse de Notre Dame du Salut.

Depuis novembre, ce sont près de 1.000 familles qui se sont réfugiées au Kurdistan depuis novembre. Le HCR qui note ne pas disposer de chiffres complets sur les déplacements de ces chrétiens, estime que des milliers d’Iraquiens avaient déjà fui leur foyer pour se réfugier dans d’autres régions d’Iraq ou à l’étranger. «

Ces communautés chrétiennes de Bagdad et de Mossoul mais aussi certaines minorités d’Iraq ont entamé un lent mais régulier exode », fait remarquer le porte-parole du HCR. Selon Melissa Fleming, les bureaux du HCR dans les pays voisins en Syrie, Jordanie et Liban constatent un nombre croissant de chrétiens iraquiens qui arrivent et contactent le HCR pour se faire enregistrer et demander de l’aide. « Les églises et les organisations non gouvernementales nous ont mis en garde contre l’arrivée de nouvelles personnes ces prochaines semaines », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, le HCR déplore que malgré l’insécurité persistante en Iraq, la Suède continue de renvoyer des réfugiés. Selon le porte-parole du HCR, les autorités suédoises ont ainsi renvoyé le 15 décembre dernier 20 réfugiés iraquiens. Mélissa Flemming note qu’aux yeux du HCR, les demandeurs d’asile originaires des provinces de Bagdad, Diyala, Ninewa et Sal-al-Din et Kirkouk doivent continuer à bénéficier du statut de réfugié, compte tenu de l’insécurité générale et des violations des droits humains qui y ont lieu.

Ces derniers mois, le HCR avait déjà mis en garde la Suède, mais également les Pays-Bas, la Norvège, la Grande-Bretagne et plusieurs pays européens contre la tentation de renvoyer des réfugiés en Iraq.

(Extrait sonore : Melissa Fleming, porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ; mise en perspective : Alpha Diallo à Genève)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...