HCR : 2.000 réfugiés ivoiriens au Liberia et en Guinée

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué qu'environ 2.000 ivoiriens ont fui vers le Liberia et la Guinée à cause de la crise politique engendrée par la proclamation des résultats de la présidentielle du 28 novembre dernier.

Des femmes ivoiriennes viennent chercher de l'eau à Guiglo.

Des femmes ivoiriennes viennent chercher de l'eau à Guiglo.

« Environ 1.700 personnes se sont rendues dans la localité de Nimba au nord-est du Liberia, alors que 200 autres sont arrivées dans la région de Nzerekore en Guinée. », a déclaré Fatouma Kaba-Lejeune, porte-parole du HCR. Ces réfugiés ont tous fui les villages situés entre les villes de Danane et Guiglo dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire, a-t-elle ajouté.

Ces personnes ont expliqué au HCR que leur fuite est une mesure de précaution justifiée par l’instabilité et la violence, vu la persistance de l’impasse politique.

La crise institutionnelle en Côte d’Ivoire a été provoquée par le refus du président sortant, Laurent Gbagbo, de quitter le pouvoir après avoir été déclaré par la Commission électorale indépendante (CEI) perdant du deuxième tour de l’élection présidentielle du 28 novembre face à l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara. Une décision annulée par le Conseil constitutionnel qui attribué la victoire à Laurent Gbagbo.

(Extrait sonore : Fatoumata Kaba-Lejeune, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Malika Kamara d’ONUCI-FM)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...